Paris-web 2011 : dates + appel à orateurs + aide aux orateurs

Dates

Bloquez vos agendas, Paris-Web 2011 se tiendra les 13, 14 et 15 octobre. Comme d’habitude, maintenant, deux journées de conférences plénières (le jeudi et le vendredi) et une journée d’ateliers pour les étudiants (et les plus acharnés !) le samedi. Le tout autour de la qualité, l’accessibilité, le webdesign, les techniques, les métiers, etc. …et sans buzzwords !

Pour être tenus au courant du programme, de l’ouverture des inscriptions (y compris des pré-ventes 😉 ), etc. :

Appel à orateurs

L’appel à orateurs est lancé. Vous avez jusqu’au 18 juin pour envoyer à propositions@paris-web.fr des propositions de conférence, mini-conférence ou atelier.

Si Paris Web prône toujours le « webdesign, la qualité et l’accessibilité« , nous vous proposons un angle d’attaque (à prendre ou à laisser) : KISS (Keep It Simple …and Smart !).

Toutes vos propositions sont les bienvenues et nous les regarderons avec plaisir 🙂
N’hésitez pas  non plus à le relayer autour de vous à vos connaissances brillantes trop peu connues 🙂

Journée de « mise en jambe »

Et comme Paris Web vous aime et vous veux, pour la deuxième année, nous avons mis en place une session « d’aide ». Le but est de donner un coup de pouce, une petite tape dans le dos à ceux qui hésitent à prendre la parole en public ou à ceux qui voudrait « s’essayer » avant de le faire pour de vrai.

Inscrivez-vous via atelier.orateurs@paris-web.fr. C’est tout bientôt ! ne traînez pas ! (à Paris, le 14 mai)

Alors ? Plus d’excuse !

Sud Web et Web UX, inscrivez-vous maintenant

Sud Web - Savoir-faire et faire savoir - Nîmes, 27 mai 2011 - Jy vais !
Sud Web 2011 - J'y vais !

Je parle souvent de Paris-Web ici. Avant, uniquement en tant qu’auditrice et parce que j’adorais la qualité de cette conférence. Maintenant, aussi parce que j’ai tellement aimé que j’ai rejoints l’équipe d’organisation. Depuis que j’y suis, je me suis peu à peu approprié l’asso et l’événement et c’est donc non sans fierté que j’ai vu naître Sud Web.

Sud Web est né de l’idée que Paris-Web, c’est bien, mais ça n’est qu’une fois par an et c’est à Paris.

De nombreuses personnes se déplacent du sud vers le nord pour venir à Paris-Web en automne ; Sud Web propose d’inverser la migration pour ce printemps (à Nîmes plus précisément).

Sud Web est un cycle de conférences autour du web s’accompagnant de la très jolie accroche : « Savoir-faire et faire savoir« .

Le programme est très attrayant (ben oui ! j’y parle quand même 5 minutes ! c’est vous dire ;D !) et un apéritif communautaire est prévu pour pouvoir profiter des rencontres entre professionnels du web.

De plus, comme ils ont vraiment fait les choses bien chez Sud Web, la journée de conférence est couplée avec Web UX ! Web UX est une journée de conférences sur l’expérience utilisateur sur le web. Même endroit, la veille. Malin.

Là aussi, le programme est des plus prometteur avec de quoi aborder l’expérience utilisateur sous différents aspects.

Il y a donc un prix préférentiel pour assister aux deux journée et puis la possibilité de faire jouer son DIF, des réductions négociées pour le train, des réductions chômeurs et étudiants (faites vite !), etc. Allez voir tout ça sur le site de Sud Web.

Attention, les inscriptions se terminent bientôt, le 02 mai !

Alors ? On se voit là-bas ? 😉

Sud Web - Savoir-faire et faire savoir - Nîmes, 27 mai 2011 - Allez-y !
Sud Web - Savoir-faire et faire savoir - Nîmes, 27 mai 2011 - Allez-y !

Mettre en place la gestion de la qualité web

article06Ma première prise de parole en public (je ne compte pas les présentations au travail) fut cet atelier sur la qualité web dans le cadre de Paris Web 2010.

Pour me faciliter le travail, il y avait peu de monde dans la salle. Je dis ça sans aucune ironie : cela nous a permis de beaucoup échanger !

Le but de l’atelier était précisément d’échanger autour de mon expérience : comment on a mis en place le poste de qualiticien web au sein d’une « agence web » intégrée dans un grand groupe financier.

D’abord, qu’est-ce que la qualité web ?

de shandopics (by-nc-nd)
"Peace on the Horizon" de shandopics (CC by-nc-nd)

En fait, il faut surtout commencer par dire ce que n’est pas la qualité web.

Ce n’est pas l’atteinte de la perfection, ni de la conformité à tout prix, ni de dire que le travail a été bien fait ou mal fait.

Le poste de qualiticien web, c’est une fonction support ayant pour but d’accompagner les équipes de production, les processus et les outils, pour leur permettre de travailler au mieux vers les objectifs fixés.

Et la qualité web, c’est la gestion de normes de qualité – objectives et mesurables – qui répondent à un objectif fixé.

Les missions de la qualité web

Les missions du qualiticien web sont au service de l’amélioration continue de la qualité.

Les audits

Les audits se font sur des référentiels choisis en fonction des objectifs de qualité visés.

Le but d’un audit n’est pas le résultat (pourcentage de conformité) mais l’analyse.

Les outils de l’audit

Le mémento des bonnes pratiques
Le mémento des bonnes pratiques
  • Les objectifs globaux (accessibilité, standards, expérience utilisateur, principes internes, etc.)
  • Les listes de critères répondant à ces objectifs :
    • Les bonnes pratiques de la qualité web Opquast
    • Accessiweb
    • référentiels internes
    • Etc.
  • Outils de suivi : Opquast Reporting, outil interne, etc.)
Opquast Reporting
Opquast Reporting

La documentation

"Sur les pas de Saint Vincent de Paul à Folleville" par luc legay (CC by-sa)
"Sur les pas de Saint Vincent de Paul à Folleville" par luc legay (CC by-sa)
  • Récolte des avis des experts, rédaction ou accompagnement de la rédaction, mise à jour et communication de documentation de référence.
  • Vulgarisation sur des points techniques particulier afin de partager et de communiquer. Exemples : fin de prise en compte du support graphique d’IE6 malgré un pourcentage encore élevé de visites.
  • Le rôle du qualiticien n’est pas d’imposer ce qu’il y a dans la documentation mais d’expliquer pourquoi tel choix va dans le sens des objectifs visés. Si une préconisation n’est pas suivie, c’est donc en connaissance de cause et des conséquences.

Les outils de la documentation

Un simple traitement de texte suffit tant que la documentation est pédagogique, vulgarisée, adaptée à son ou ses publics.  Faites des schémas, utilisez des images, donnez des sources et des références.

La veille

Le qualiticien web est sorti de la production. Il a donc une position particulièrement confortable pour faire de la veille et la transmettre.

Les outils de la veille

De nombreux outils existent à choisir selon son propre usage : gestionnaires de favoris en ligne, aggrégateur RSS, micro-blogging, laisser son adresse mail dans les salon puis se faire spammer pour d’autre salons, conférences, etc.

A propos de la veille : Faire de la veille

Le support

La qualité web s’assure que les métiers de la production ont les outils et processus nécessaires pour aller vers les objectifs de qualité choisis.
En plus de la veille, le qualiticien est vigilant par rapport aux besoins en formation.

Les outils du support

La machine à café, contacter les experts identifiés sur un sujet et les faire venir pour une formation sur mesure, etc.

La communication

"Communication" par P Shanks (CC by-nc)
"Communication" par P Shanks (CC by-nc)

La communication et la diffusion d’informations sont transverses à toutes les activités du qualiticien web qui doit permettre à tous – techniciens /  non techniciens ; convaincus / non-convaincus – de tendre en toute connaissance de cause vers les objectifs de qualité.

Les outils de la communication

Utiliser  tout ce qui est à votre porté : blog d’entreprise / intranet, réunions / petits-déjeuner, mails, etc.

Le profil du qualiticien web

Le qualiticien web est transverse à tous les métiers de la conception web. Il doit donc avoir des connaissances sur de nombreuses compétences (éditorial, webdesign, intégration, développement, référencement, ergonomie, performance, etc.) afin de pouvoir communiquer avec chacun et accorder l’ensemble.

Il porte une fonction d’évangélisation : ce doit être un communiquant et il doit faire preuve de pédagogie et d’adaptation à chacun.

Enfin, le qualiticien est au service des objectifs, y compris les objectifs business. Il est tourné vers la production et doit avoir l’esprit pragmatique (et non idéaliste dictatorial !)

En conclusion

Le poste du qualiticien web est encore émergeant. La façon dont il a été décrit ici est basé à la fois sur mon expérience propre, ce vers quoi je pense qu’il faut tendre et les manques actuels.

Lorsque le poste de qualiticien web sera intégré beaucoup plus largement, les missions décrites ci-dessus seront certainement amenées à se modifier légèrement.

Néanmoins, le poste de qualiticien web sera toujours celui de la gestion de la qualité et de l’amélioration continue.

Et à propos de la surqualité évoquée pendant les échanges :
Conformité, validation et surqualité
Quelques commentaires traînent sur le web à propos de cet atelier :

Diaporama

Gestion de la qualité web – Détails sur ma présentation à Paris-Web

apercu-atelier

Paris-Web, c’est donc dans moins d’une semaine.

Cette année – en plus d’avoir le bonheur de faire partie de l’équipe d’organisation une nouvelle fois – je présente un atelier (le samedi, donc) :
« Mettre en place la gestion de la qualité web« .

Mon but dans cet atelier c’est purement et simplement de vous dire comment ça se passe pour moi et mon boulot.
Ce qu’est la qualité web, les missions du qualiticien web, son rôle, etc.

Je ferais un petit zoom en particulier sur l’exercice de l’audit de qualité : à quoi il sert, comment le faire, qu’en faire ensuite.

Ben voilà. Je serais contente de vous y voir. J’aurais probablement un peu la trouille mais pas autant que de plaisir à partager ça avec vous (ben voui).

Appel à propositions [communiqué Paris Web]

eric-auditoire

(english version below)

Bonjour à tous,

Paris Web est une conférence française organisée chaque année autour des questions d’accessibilité, de qualité et de design web. Pour sa cinquième édition, la conférence veut élargir son sujet et vous propose de réfléchir sur la question suivante : « Améliorer l’expérience utilisateur à travers un design et des contenus appropriés » (question non limitative).

Paris Web 2010 se tiendra du 14 au 16 octobre 2010, et nous invitons tous les orateurs potentiels à se manifester par un email à l’adresse propositions@paris-web.fr.

Vous pouvez proposer un ou plusieurs sujets dans les formats
suivants :

  1. Conférence : 50 minutes, questions comprises.
  2. Mini-conférence : 15 minutes, sans questions du public.
  3. Atelier : 1 heure 30 (ou 3 heures pour un atelier double).

Les conférences et mini-conférences auront lieu dans les amphithéâtres les jeudi et vendredi. Les ateliers auront lieu dans des salles de 40 à 60 personnes le samedi. Ils sont l’occasion d’une grande interactivité, et peuvent être soit sous une forme théorique, soit sous une forme pratique (le cas échéant, des salles équipées d’ordinateurs seront prévues).

La date limite de dépôt des propositions de contributions est fixée au 31 mai 2010.

Idéalement, merci de présenter votre proposition de la façon suivante :

  1. Vous, en quelques lignes
    Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ? Votre spécialité ?
  2. Votre sujet
    En dix lignes maximum, un titre (qui n’a pas besoin d’être définitif) et un résumé de ce que vous allez traiter. Merci d’indiquer le niveau du public estimé.
  3. La forme de votre intervention
    Selon vous, cette intervention sera-t-elle plutôt une conférence, une mini-conférence, un atelier ? (nous pouvons en rediscuter ensemble)

Les personnes qui ont fait une proposition seront avisées personnellement de la suite donnée, que leur proposition soit retenue ou non.

Si vous êtes retenu, vous aurez la possibilité d’être défrayé pour vos transports et logé à l’hôtel par nos soins. Pour rappel, vous serez filmé et les vidéos seront mises à disposition gratuitement sur internet (sous licence CC-By-NC).

Vivement octobre !


Hello all,

Paris Web is a French conference organised each year and revolving
around questions of web accessibility, quality and design. For its
fifth edition, the conference wants to broaden its subject base and
suggests that you think of this question: “Improve the user experience
through appropriate design and contents” (non-limiting question).

Paris Web 2010 will take place on the 14-16th of October 2010, and
we invite all the potential speakers to speak out and get in touch with
us at propositions@paris-web.fr.

You can submit one or more topics under the following formats:

  1. Conference:  50 minutes, Q&A included
  2. Mini-conference: 15 minutes, without Q&A
  3. Workshop: 1 hour 30 (or 3 hours for a double-length workshop)

Conferences and mini-conferences will take place in amphitheaters on
Thursday and Friday. Workshops will take place in 40 to 60 people rooms
on Saturday. They are a moment of intense interactivity, and can be
either theoretical or practical (rooms with computers will be provided
if necessary).

The deadline for proposals is set to the 31st of May 2010.

Ideally, here is the form your proposal should have:

  1. You, in a few lines
    Who are you? What is your experience? Your specialty?
  2. Your subject
    In up to ten lines, a title (doesn’t need to be the definitive choice)
    and a summary of what you wish to deal with. Please indicate the
    estimated level of the audience.
  3. The form of your intervention
    According to you, will this be better suited for a conference, a
    mini-conference, or a workshop? (We can talk about it.)

People who have submitted a subject will be notified personally,
whether their subject is selected or not.

If you are selected, you will be able to have your travel expenses and
hotel paid. Please bear in mind that videos will be recorded and will
be made available for free on the internet (under the CC-By-NC licence).

We can’t wait for October!

Photo par lejoe

L’appel à propositions de Paris-Web 2009 est officiellement lancé

Paris-Web 2009

Certains d’entre-vous sont tentés … c’est le moment d’oser. Certains sont sollicités, poussés par d’autres … faites les taire ! D’autres savent pertinemment qu’ils ont des choses à dire … il y a du monde pour l’entendre !

L’esprit reste celui des sites et applications web de qualité, standards et accessibles. Néanmoins, l’accent sera particulièrement mis sur le webdesign, le mobile et la sécurité.

Tous les détails sont dans l’appel à propositions.

Si vous voulez voir ce qui a déjà été fait (et surtout ce qui n’a pas encore été traité !) :

Vous avez jusqu’au dimanche 24 mai pour peaufiner votre proposition.

Bonnes résolutions (geeks), souhaits (geeks) et vœux (geeks ou non)

Mes bonnes résolutions geeks

  • Exercer une mission satisfaisante et motivante
  • Progresser en accessibilité
  • Améliorer l’ergonomie et le code de ce blog
  • Approfondir les microformats
  • Apporter (ou non ?) ma participation à l’association Paris Web
  • Militer pour le métier de chef de projet web (si, si, cela peut être un vrai intitulé de poste et pas seulement des mots sur une carte de visite)
  • Communiquer sur les bonnes pratiques des formulaires

Mes souhaits geeks

Je souhaite des sites accessibles, standards et orientés u-ti-li-sa-teur !

Je souhaite que l’accessibilité devienne pour tous un réflexe et une évidence.

Mes vœux geeks

Je vous souhaite des projets innovants, motivants, réussis qui vous mèneront à l’étape suivante.

Et mes voeux non geeks (parce que bon, hein, ya pas que Internet dans la vie (si, si) !)

Je vous souhaite une année simple et sans soucis. (ce qui est déjà tellement ambitieux)

Bonne année à tous.

Les standards du web en entreprise – Jérémie Patonnier

Et les standards du Web dans tout ça ?
Et les standards du Web dans tout ça ?

Cette conférence très concrète nous permet de comprendre en quoi les standards du web et la qualité ne sont pas (que) des lubies des développeurs-geeks-passionnés-et-intégristes mais bien des actions menées par les entreprises au service du chiffre et de la rentabilité.

Présentation

Une rapide présentation de BNP Paribas Personal Finance nous permet de comprendre qu’il s’agit d’un acteur majeur du crédit (à la consommation, immobilier et rachat de crédits). L’ampleur du business sur Internet est tel (un million de visiteurs uniques par mois, un milliard de chiffre d’affaire en 2007) qu’une équipe est dédiée à l’activité web.

Et les standards du web dans tout ça ?

L’objectif d’une telle entité est clair et identifié : la rentabilité (acquisition, taux de transformation, ROI)

De façon très pragmatique, les choix technologiques sont donc fait aussi en fonction du taux de pénétration. HTML est utilisé à 100% (à la différence de technologies tentantes parce que plus « sexy »).
Si l’on se penche ensuite sur l’équipement des visiteurs de Personal Finance, on constate une forte pénétration de Window et environ 2% de Mac – pour les systèmes d’exploitation – et une forte pénétration de Internet Explorer (75%), Firefox (20%) et environ 2% pour Safari – côté navigateurs.

La conversion est simple : à un million de visiteurs par mois, 2% représentent environ 20 000 visiteurs.
L’entité e-Business d’une entreprise telle que BNP Paribas Personal Finance ne peut donc pas pas se permettre de « laisser de côté » les configurations plus rares. Utiliser les standards est le meilleur garant pour s’affranchir en grande partie des problèmes de configuration.

Cela prend également le relai des exigences en visibilité : référencement naturel, e-mailing et contraintes juridiques (accessibilité).

Bon, les standards du web ok. Mais qui et comment ?

Les équipes concernées sont toutes celles qui interviennent sur la conception et la réalisation de pages et applications web : marketing, commerciale, agence de communication, agence web, DSI et, dans le cas de BNP PF, une équipe dédiée interne de développement web.

Chaque intervenant joue un rôle vis-à-vis des standards en fonction de son périmètre : conception, webmastering, référencement, contraintes juridiques, etc.

Les standards du web sont intégrés au projet via l’intégration, bien-sûr, mais aussi la rédaction de cahiers des charges, l’audit, le suivi de la qualité ou via la formation des différents intervenants.

Au delà des standards : la qualité

Aller plus loin c’est intégrer la qualité au cœur des développements et de la maintenance. Elle va permettre d’assurer la pérennité d’indicateurs, d’élargir au maximum le public touché, de simplifier maintenance et interopérabilité.

Néanmoins, il ne faut pas se laisser égarer par le fait que la qualité est une notion subjective. On doit au contraire se baser sur les règles de développement web :

  • standards du web
  • accessibilité
  • bonnes pratiques de développement

Enfin, il faut s’assurer que ces règles sont suivies.

Pour mettre en place un suivi de la qualité, il va falloir dédier du temps et des ressources  au suivi de la qualité. A travers documentations et formations, sensibiliser les intervenants à l’accessibilité, à l’enrichissement progressif.

Un outil de suivi de la qualité est fait pour accompagner ce chantier itératif.

Enfin, une fois ces leviers mis en place, des pistes sont toujours possibles pour aller plus loin : améliorer sa performance, monter les équipes en compétences, industrialiser les développements…

Une fois qu’on s’est dit tout ça, qu’est-ce qu’il reste ?

Les standards du web mis en place vont donc permettre d’augmenter le chiffre d’affaire potentiel en élargissant la base client. De plus, le fait de garantir l’accessibilité aux applications – et notamment aux formulaires de demande – augmente le taux de transformation.
Des modes de conception et de développement normalisés entre les différents intervenants abaissent les couts. Enfin, cette baisse des couts se ressent également au niveau de la maintenance et de l’interopérabilité.

Voir la conférence :