Mettre en place la gestion de la qualité web

article06Ma première prise de parole en public (je ne compte pas les présentations au travail) fut cet atelier sur la qualité web dans le cadre de Paris Web 2010.

Pour me faciliter le travail, il y avait peu de monde dans la salle. Je dis ça sans aucune ironie : cela nous a permis de beaucoup échanger !

Le but de l’atelier était précisément d’échanger autour de mon expérience : comment on a mis en place le poste de qualiticien web au sein d’une « agence web » intégrée dans un grand groupe financier.

D’abord, qu’est-ce que la qualité web ?

de shandopics (by-nc-nd)
"Peace on the Horizon" de shandopics (CC by-nc-nd)

En fait, il faut surtout commencer par dire ce que n’est pas la qualité web.

Ce n’est pas l’atteinte de la perfection, ni de la conformité à tout prix, ni de dire que le travail a été bien fait ou mal fait.

Le poste de qualiticien web, c’est une fonction support ayant pour but d’accompagner les équipes de production, les processus et les outils, pour leur permettre de travailler au mieux vers les objectifs fixés.

Et la qualité web, c’est la gestion de normes de qualité – objectives et mesurables – qui répondent à un objectif fixé.

Les missions de la qualité web

Les missions du qualiticien web sont au service de l’amélioration continue de la qualité.

Les audits

Les audits se font sur des référentiels choisis en fonction des objectifs de qualité visés.

Le but d’un audit n’est pas le résultat (pourcentage de conformité) mais l’analyse.

Les outils de l’audit

Le mémento des bonnes pratiques
Le mémento des bonnes pratiques
  • Les objectifs globaux (accessibilité, standards, expérience utilisateur, principes internes, etc.)
  • Les listes de critères répondant à ces objectifs :
    • Les bonnes pratiques de la qualité web Opquast
    • Accessiweb
    • référentiels internes
    • Etc.
  • Outils de suivi : Opquast Reporting, outil interne, etc.)
Opquast Reporting
Opquast Reporting

La documentation

"Sur les pas de Saint Vincent de Paul à Folleville" par luc legay (CC by-sa)
"Sur les pas de Saint Vincent de Paul à Folleville" par luc legay (CC by-sa)
  • Récolte des avis des experts, rédaction ou accompagnement de la rédaction, mise à jour et communication de documentation de référence.
  • Vulgarisation sur des points techniques particulier afin de partager et de communiquer. Exemples : fin de prise en compte du support graphique d’IE6 malgré un pourcentage encore élevé de visites.
  • Le rôle du qualiticien n’est pas d’imposer ce qu’il y a dans la documentation mais d’expliquer pourquoi tel choix va dans le sens des objectifs visés. Si une préconisation n’est pas suivie, c’est donc en connaissance de cause et des conséquences.

Les outils de la documentation

Un simple traitement de texte suffit tant que la documentation est pédagogique, vulgarisée, adaptée à son ou ses publics.  Faites des schémas, utilisez des images, donnez des sources et des références.

La veille

Le qualiticien web est sorti de la production. Il a donc une position particulièrement confortable pour faire de la veille et la transmettre.

Les outils de la veille

De nombreux outils existent à choisir selon son propre usage : gestionnaires de favoris en ligne, aggrégateur RSS, micro-blogging, laisser son adresse mail dans les salon puis se faire spammer pour d’autre salons, conférences, etc.

A propos de la veille : Faire de la veille

Le support

La qualité web s’assure que les métiers de la production ont les outils et processus nécessaires pour aller vers les objectifs de qualité choisis.
En plus de la veille, le qualiticien est vigilant par rapport aux besoins en formation.

Les outils du support

La machine à café, contacter les experts identifiés sur un sujet et les faire venir pour une formation sur mesure, etc.

La communication

"Communication" par P Shanks (CC by-nc)
"Communication" par P Shanks (CC by-nc)

La communication et la diffusion d’informations sont transverses à toutes les activités du qualiticien web qui doit permettre à tous – techniciens /  non techniciens ; convaincus / non-convaincus – de tendre en toute connaissance de cause vers les objectifs de qualité.

Les outils de la communication

Utiliser  tout ce qui est à votre porté : blog d’entreprise / intranet, réunions / petits-déjeuner, mails, etc.

Le profil du qualiticien web

Le qualiticien web est transverse à tous les métiers de la conception web. Il doit donc avoir des connaissances sur de nombreuses compétences (éditorial, webdesign, intégration, développement, référencement, ergonomie, performance, etc.) afin de pouvoir communiquer avec chacun et accorder l’ensemble.

Il porte une fonction d’évangélisation : ce doit être un communiquant et il doit faire preuve de pédagogie et d’adaptation à chacun.

Enfin, le qualiticien est au service des objectifs, y compris les objectifs business. Il est tourné vers la production et doit avoir l’esprit pragmatique (et non idéaliste dictatorial !)

En conclusion

Le poste du qualiticien web est encore émergeant. La façon dont il a été décrit ici est basé à la fois sur mon expérience propre, ce vers quoi je pense qu’il faut tendre et les manques actuels.

Lorsque le poste de qualiticien web sera intégré beaucoup plus largement, les missions décrites ci-dessus seront certainement amenées à se modifier légèrement.

Néanmoins, le poste de qualiticien web sera toujours celui de la gestion de la qualité et de l’amélioration continue.

Et à propos de la surqualité évoquée pendant les échanges :
Conformité, validation et surqualité
Quelques commentaires traînent sur le web à propos de cet atelier :

Diaporama

Gestion de la qualité web – Détails sur ma présentation à Paris-Web

apercu-atelier

Paris-Web, c’est donc dans moins d’une semaine.

Cette année – en plus d’avoir le bonheur de faire partie de l’équipe d’organisation une nouvelle fois – je présente un atelier (le samedi, donc) :
« Mettre en place la gestion de la qualité web« .

Mon but dans cet atelier c’est purement et simplement de vous dire comment ça se passe pour moi et mon boulot.
Ce qu’est la qualité web, les missions du qualiticien web, son rôle, etc.

Je ferais un petit zoom en particulier sur l’exercice de l’audit de qualité : à quoi il sert, comment le faire, qu’en faire ensuite.

Ben voilà. Je serais contente de vous y voir. J’aurais probablement un peu la trouille mais pas autant que de plaisir à partager ça avec vous (ben voui).

Paris-Web 2009, plus qu’hier et moins que demain

Paris-Web 2009

Paris-Web 2009 j’y serai !

En 2006, j’étais allée à l’apéro.
Mon manager de l’époque avait estimé que si on vouait voir Laurent Denis … ben autant le faire venir pour nous tous seuls sur deux jours ! Excusez du peu ! 😛

En 2007, je suis allée aux conférences (et quel bonheur !)

En 2008, je suis allée aux conférences, à l’apéro, aux ateliers !
J’ai particulièrement été touchée par cette ambiance si professionnelle et en même temps si détendue et bon-enfant. Si bien que…

…En 2009, j’ai rejoints l’association (événement de mon nombril que j’avais annoncé de manière bien sibylline).

Bon, pour 2010, il me faudra donc passer une étape supplémentaire si je veux rester sur ma logique. Reste à savoir laquelle. Faire un atelier ? une conférence ? Faire partie du bureau ? Préparer des p’tits gâteaux (ah non ! ça, c’est Laurence !) Épouser l’un des présidents ?…

Quoiqu’il en soit, et pour cette édition 2009, j’y serai donc « …plus que jamais ».

Et j’utiliserais les tags officiels de Paris-Web, sur Twitter, identi.ca, FlickR… :

#parisweb, !parisweb, parisweb

Au plaisir -et quel plaisir !- de vous y accueillir, donc !

Mise à jour du 08/10/2016 (ça nous rajeunit pas dis donc !) :

En 2010, je n’ai épousé personne mais j’ai rejoins le bureau et j’ai fais mon premier atelier.

En 2011, j’ai présenté l’atelier d’aide aux orateurs.

En 2012, j’ai participé à un hackaton et une table-ronde au titre de Paris-Web.

En 2013, j’ai quitté le bureau et l’asso mais ai fait ma première conf à Paris Web.

En 2014, rien de nouveau (la première fois que le titre de ce billet ne marchait plus, donc).

En 2015, via ma boîte, j’étais sponsor.

En 2016 : auditrice. C’est tout.

Responsable Qualité web

Après quelques années sur mon poste actuel de chef de projet web, me voilà maintenant chargée d’une nouvelle mission : responsable Qualité web.

En fait d’une nouvelle mission, il s’agit plutôt de continuité. En effet, depuis que j’étais arrivée sur mon poste d’intégrateur (HTML / CSS), c’était surtout avec la casquette « interface » et pour travailler sur toutes les problématiques d’ergonomie, d’accessibilité, de référencement naturel, etc.
Tous ces aspects ni visant qu’une chose : l’expérience utilisateur positive et l’optimisation côté développement.

Je fais donc un pas de plus pour me retrouver tout à fait du côté de la conception et pousser plus en avant tous les aspects qualité.
Ma mission englobe différents postes : le suivi des sites (amélioration de l’existant, conseil sur les projets), la gestion et la rédaction de documents de référence, le développement de méthodes et d’outils, l’animation autour de la Qualité web (information, formation, montée en compétence) et, peut-être mon préféré : la veille. 🙂

J’attaque cette mission dont le changement porte essentiellement sur l’organisation de mon quotidien ; pour le contenu, ce n’est « que » la suite de ce que j’aime depuis toujours.

Référencement de Films de vampire – 2

Je m’était déjà habituée à ce que mon site de films de vampire remonte en première page et même dans les trois premiers résultats sur les combinaisons film / films / de / vampire / vampires (hi hi hi), mais là ! Voilà qu’en faisant un test hier, je me rends compte que Google a créé des liens de site pour ma filmographie :

Résultat sur Google pour "film vampire"

Et, comme le dit Ana, ma référenceuse préférée, c’est que Google trouve mon contenu pertinent ! Wahou !

Le métier de chef de projet web sur le divan du psy

(1)
(1)

Pourquoi le métier de chef de projet web plutôt qu’un autre ?

Si le poste de chef de projet web m’attire autant, je pense que c’est parce que, pour moi, il est celui qui maîtrise toutes les facettes de l’expérience utilisateur.

En effet, il n’y a qu’en ayant la main sur la totalité du projet que l’on peut intervenir de façon globale et équilibrée sur la trouvabilité du site et de ses informations, l’utilité du site, son utilisabilité, sa désirabilité, son accessibilité et sa crédibilité.

Pourquoi vouloir maitriser les facettes de l’expérience utilisateur ?

Chaque site Internet a un but. Cela peut être de vendre, d’informer, de divertir, de marquer les esprits, etc.

Ce but est atteint lorsque l’internaute ciblé arrive sur le site et y accomplit la tâche qu’on attendait de lui.
Ces deux étapes essentielles ne sont possibles que si l’internaute trouve le site (ou qu’on lui indique), comprend ce qui s’y passe, comprend ce que le site peut lui apporter et arrive à l’utiliser avec un minimum de confort.

C’est l’ensemble de ces leviers qui, travaillés, optimisés, priorisés, vont rendre la visite de l’internaute positive. Ce sont ces facettes qui font qu’un site atteint son but, est réussi.

Et pourquoi l’expérience utilisateur et pas un autre critère ?

Parce que, comme vu précédemment, l’expérience utilisateur est transverse à tous les aspects du site.
De plus, elle participe à une idée qui est tout aussi simple qu’essentielle : un site Internet est fait pour un internaute.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire qu’il faut penser utilisateur si on veut atteindre son but.
Quel utilisateur va avoir besoin de mon site ? comment le bon utilisateur va-t-il parvenir jusqu’à mon site ? comment lui faire comprendre qu’il est au bon endroit, ce qu’il peut faire et en quoi cela va le satisfaire ? comment lui faciliter la tâche ? etc. Tout cela est compris dans l’expérience utilisateur.

Comment alors le chef de projet web va atteindre le but d’une expérience utilisateur positive ?

Parce que les facettes de l’expérience utilisateur sont transverses aux différentes couches du site, il faut un poste transverse à toute la conception et la réalisation qui, en ayant bien compris le but du site, orchestrera ces différentes facettes.

Il peut alors normer le projet et déterminer quels sont les critères à valider pour atteindre son but.

Le respect de ces critères assurera le respect de la norme établie, la qualité du site.

Accessibilité + Utilisabilité + Paris Web = :)))

Les prochains événements auxquels je vais assister / participer :

Utilisabilité et interfaces riches

Événement français de la Journée Mondiale de l’utilisabilité : Word Usability Day.

Cela se passera à Paris, le 12 Novembre et c’est organisé par Fred Cavazza. Je suis particulièrement intéressée par les conférences abordant le thème des interfaces riches via l’expérience utilisateur ou encore en soulevant le problème de contraintes, des inconvénients à prendre en compte pour de bonnes interfaces riches.

Paris Web 2008

LE cycle de conférences à ne pas rater !

Cette année, les choses se corsent ! Il faut choisir entre des conférences « techniques » et des conférences « décideurs » qui se déroulent en même temps. Mon métier et mes centres d’intérêt m’amène à vouloir les suivre … toutes 😀

Serait-ce pour compenser ce choix difficile ? je me suis inscrite partout : conférences jeudi et vendredi, apéro communautaire vendredi et ateliers du samedi !

Accessibilité

Pourquoi Accessibilité ? Parce que j’ai la chance, dans les jours à venir, d’assister à deux formations sur l’accessibilité : une formation technique et une sensibilisation de l’accessibilité destinée aux décideurs.

Les deux étant assurées par l’équipe de Temesis …et oui ! 😛

Petite satisfaction personnelle

Si je regarde la courbe de fréquentation de mon site de films de vampire (www.films-vampires.com) en comparant les 3 premiers mois où j’ai repris en main le référencement naturel avec les trois mois suivants, et bien je vois que mes efforts n’ont pas été vains !

D'avril à Juin puis de Juillet à Septembre
D'avril à Juin, en vert - De Juillet à Septembre, en bleu

Bon, la différence n’est pas énorme (et le nombre de visite, même au plus haut, en ferait rire beaucoup 😉 ) mais ce qui compte, c’est qu’il y une différence et un progrès.

Voilà, quand on fait un site pour son plaisir, il faut aussi savoir reconnaitre ce genre de petit encouragement.

(PS : C’est l’occasion de remercier Ana pour tous ses conseils !)

Je joue avec Wordle

Wordle permet de générer de jolis nuage de tag.

Alors, voici celui que je me suis créé pour représenter ma conception de mon métier à travers les mots-clé qui me sont chers.

Expérience utilisateur / Standars du web / Qualité / Interface / Conception / Utilisabilité / Bonnes pratiques / Identité visuelle ...