Mémento Sites Web – Les bonnes pratiques – v3

Rappels

Les bonnes pratiques Opquast

Les bonnes pratiques de la qualité web (Opquast checklist) sont un référentiel de critères de qualité pour les pages et applications web.

Cette liste est gérée sous le projet Opquast (pour “Open Quality Standards”) mais construite par une communauté de contributeurs.

Une bonne pratique est retenue parce qu’elle fait consensus et uniquement si elle répond aux exigences suivantes :

  • vérifiable par n’importe quel utilisateur
  • internationale
  • réaliste
  • apportant une valeur ajoutée

Le mémento des bonnes pratiques

La liste des bonnes pratiques Opquast a fait l’objet d’un mémento Eyrolles :  Sites web – Les bonnes pratiques.

Ce mémento est un fascicule dépliant, plastifié qui permet de consulter rapidement et facilement la liste des bonnes pratiques.

Mémento v.3 / Bonnes pratiques Opquast v.2 ?

Bonnes pratiques v.1

La première version des bonnes pratiques date de septembre 2004 et un premier mémento a été édité pour l’occasion.

Néanmoins, pour des raisons de lisibilité principalement, une deuxième version du mémento a été produite en janvier 2009 toujours sur la base de la première version des Bonnes pratiques.

Bonnes pratiques v.2

Au tout début de l’année 2010, le projet Opquast a lancé un appel à contributeurs afin de revoir entièrement la liste des bonnes pratiques et de l’actualiser, au besoin.

En février 2010, une nouvelle liste de 217 critères a été validée. Cette nouvelle version du référentiel a fait l’objet d’une nouvelle version du mémento, la 3ème donc.

En savoir plus sur l’atelier Opquast (bonnes pratiques v2)

Les mémento des bonnes pratiques v.3

Le mémento Sites web – Les bonnes pratiques est donc basé sur le référentiel 2010.

Sur 18 pages, ce dépliant contient toujours :

  • une rapide présentation de la qualité web
  • un mode d’emploi
  • la liste des bonnes pratiques classées par catégories
  • les dix principes de la qualité web

Mais cette version s’agrémente également :

  • d’un petit guide de mise en œuvre des bonnes pratiques
  • de la liste des critères classés par profil (design, intégration, éditorial, référencement)

Cette nouvelle édition du mémento des bonnes pratiques offre donc bien plus que quelques ajustement éditoriaux et esthétiques.

Mémento des bonnes pratiques Opquast ouvert sur les pages "par profil métier"
Mémento des bonnes pratiques Opquast ouvert sur les pages "par profil métier"

Acheter le mémento chez Eyrolles
Acheter le mémento chez Amazon

Le projet Opquast

Le Mémento des bonnes pratiques, v.2

Sites web - Les bonnes pratiques
Sites web - Les bonnes pratiques

Je me suis retenue d’appeler ce billet d’un intriguant “Je l’ai !” parce que bon, c’est bien beau de relayer les bonnes pratiques éditoriales si c’est pour ne pas les respecter soi-même !
Pourtant, c’était certainement ma pensée quand j’ai reçu -gâtée que je suis- un exemplaire du tout nouveau Mémento des bonnes pratiques du web.
Bon, ok, je l’avais quelques peu réclamé… Ben quoi ?! on ne sait jamais !

Toujours est-il que je suis en mesure de vous parler de cette nouvelle version de la liste des bonnes pratiques Opquast.

Les différences d’avec la première version sont essentiellement esthétiques mais le changement est important : les couleurs sont plus contrastées et la lisibilité est meilleure.
Plus doux, plus rose, en un mot, plus sexy ; bref, le Mémento des bonnes pratiques d’Élie Sloïm est plus beau en vrai que sur le web (1).

Les bonnes pratiques n’ont pas changées (ou alors je n’ai pas été assez pointilleuse ?!). Par contre, on notera de petits et de gros changements sur le contenu “didactique” qui accompagne le référentiel.
J’aime particulièrement les “Dix principes pour la qualité web” qui mériteraient à eux tous seuls … tout un livre ! 😉

Et, ce qui n’a pas changé non plus, c’est le prix… 5 €.

Mémento Sites Web – Les bonnes pratiques
Élie Sloïm et les contributeurs Opquast

Éditions Eyrolles
Deuxième édition, Janvier 2009
(1) “Private joke” – partagée par les quelques 300 personnes qui ont assistées à Paris Web 2008 – ayant pour but d’alimenter les moteurs de recherche sur la requête “plus beau en vrai que sur le web”…