Ergonomie des interfaces riches – Amélie Boucher

Amélie Boucher lors de la conférence Paris Web 2008
Amélie Boucher lors de la conférence Paris Web 2008 sur l'ergonomie des interfaces riches

Les interfaces riches ne changent pas les grands principes de l’ergonomie

Si l’arrivée des interfaces riches – qui se construisent et se déconstruisent en fonction des actions de l’internaute – apporte de gros changements matière d’ergonomie, les principes et les contraintes restent les mêmes. L’interface reste “l’écrin” du service ; elle s’efface à son profit.

Quelques points sont à veiller particulièrement avec les interfaces riches

Les changements ergonomiques qui découlent des interfaces riches portent plus sur la façon dont l’ergonomie va s’adapter aux nouvelles techno pour toujours faciliter la tâche de l’internaute.

Attente et Immédiateté

Si l’attente doit être limitée, elle doit aussi être signalée. L’internaute doit savoir que quelque chose est en train de se produire, il doit aussi savoir quoi. L’attente doit aussi être justifiée : attendre pour un calcul, oui ; attendre pour avoir une police à disposition dans une application d’édition, non.

L’attente peut parfois être “forcée” car parfois, l’immédiateté est déroutante.

Feedback

Le feedback doit être donné à chaque fois qu’il est nécessaire : au rechargement d’un élément, pendant le traitement d’une action, pour les différents état d’une tâche (“Ajout en cours”, “Ajouté”)

Il doit également être correctement placé, c’est-à-dire dans la même zone que celle du changement.

Affordances

Les affordances sont les possibilités d’action que suggère un objet par sa forme. Elles se basent aussi bien sur la métaphore que sur l’expérience.

Les nouvelles possibilités d’interaction suggèrent de nouveaux usages. Cela implique de bien guider l’internaute pour qu’il comprenne les actions attendues. Les mots, sont toujours le moyen le plus efficace pour le guider mais on peut également avoir recours aux symboles, aux icônes, au curseur de la souris…

Comme pour les interfaces “traditionnelles”, il s’agit de bien accompagner l’internaute dès sa première utilisation.

Une pensée sur “Ergonomie des interfaces riches – Amélie Boucher”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *